Que fait un greenkeeper ? Tâches et fonctions

La condition préalable pour devenir greenkeeper est d’avoir terminé une formation professionnelle dans un « métier vert » (par exemple : horticulteur, agriculteur ou forestier). Il est ensuite possible de suivre différents cours pour devenir greenkeeper de l’entretien des terrains de golf. Si l’on souhaite devenir greenkeeper en chef, c’est-à-dire prendre la direction de l’équipe de greenkeeping, d’autres qualifications sont nécessaires.

Tâches de l’équipe de greenkeeping

Les greens, fairways, roughs et semi-roughs doivent être coupés à une certaine longueur. Mais la tonte n’est pas la seule tâche du greenkeeper. Semer et planter des herbes et des plantes en font également partie. Les bunkers de sable doivent être suffisamment remplis de sable et leurs bords doivent être correctement coupés. La gestion correcte des obstacles d’eau et des étangs fait également partie des tâches. En outre, le greenkeeper est responsable du piquetage des trous et de la position des drapeaux correspondants. Pour que l’état visuel du terrain soit correct, des souffleurs de feuilles sont utilisés pour enlever la vieille herbe et les feuilles mortes des pistes de jeu. Le driving-range, y compris les greens de putting, de pitching et de chipping doivent également être en bon état en permanence.

Comment fonctionne le greenkeeping au niveau du tournoi ?

Savoir-faire technique requis

Pour obtenir l’état souhaité du terrain, de nombreux moyens techniques sont utilisés par les greenkeepers. Chargeurs à roues, semoirs et différentes machines de coupe font partie de l’équipement quotidien. En raison du piétinement fréquent des greens fragiles, ceux-ci doivent faire l’objet d’un traitement spécial. Lors de l’aération et du sablage des greens, de petits trous sont percés dans le green à l’aide de machines spéciales afin de l’aérer et de l’aérer. Les trous ainsi créés sont ensuite remplis de sable.

Réparer les marques de pitch : Faites-vous correctement ?

Les greenkeepers sont aussi des managers

Une équipe de greenkeeping se compose généralement de plusieurs collaborateurs aux qualifications différentes. En tant que responsable de l’équipe, le greenkeeper en chef assume notamment les tâches de planification et de gestion du personnel. Il est en contact étroit avec la direction du club et décide de l’action de ses collaborateurs. Les plans de tonte et d’entretien sont souvent planifiés pour une année entière, car diverses mesures peuvent limiter le déroulement normal des matches. En hiver, les parcours doivent parfois être modifiés afin d’aménager des greens d’hiver.

Une journée dans la vie d’un greenkeeper

Laisser un commentaire